Zur Startseite Zur Navigation Zum Inhalt Zur Kontaktseite Zur Sitemapseite Zur Suche

Histoire mouvementée – longue tradition

La Mission Intérieure (MI) est la plus ancienne œuvre catholique suisse de solidarité. Elle a été fondée à Zoug grâce à des laïcs ingénieux.

1863-1963: Dans ses premières années la MI a construit des innombrables stations missionnaires dans les cantons réformés et a soutenu les prêtres catholiques dans les régions de la diaspora. Le but c’était d’offrir aux catholiques immigrés une maison étrangère religieuse et affective. Jusqu’en 1938, la Mission nationale a soutenu l’infrastructure de l’église et la vie pastorale dans plus de 300 villages pendant les années de guerre. La pastorale des réfugiés de guerre a défini une nouvelle tâche pour la MI.

Depuis 1964: Avec l’égalité des droits des catholiques dans la seconde moitié du 20e siècle et la création de paroisses catholiques et églises cantonales dans de nombreux cantons, la situation financière de la diaspora est grandement améliorée. La situation s’est inversée au fil des ans: les zones auparavant comptés comme diaspora comprennent aujourd’hui souvent plus de catholiques que de protestants. En outre, les cantons de la diaspora sont souvent financièrement mieux lotis que les cantons d’origine catholique.

Aujourd’hui: Alors que on a dépassé le jubilé des 150 ans de la MI, les tâches actuelles et d’avenir de la MI sont à nouveau clairement perceptibles. Au contraire d’avant, ce ne sont plus que les petites communautés des nombreuses régions montagneuses et périphériques de Suisse qui sont dans le besoin. Ici la MI peut allouer une contribution lors de rénovations d’église, projets pastoraux et aide directe aux agents pastoraux afin que de petites paroisses continuent à être des lieux de foi vivante. L’engagement de moyens financiers pour des projets pastoraux interdiocésains devient toujours plus important considérant le manque de moyens sur le plan national et cantonal.

Source : « Catholicisme en mouvement. 150 ans de la Mission Intérieure ». L’auteur de la brochure commémorative est Dr. Urban Fink-Wagner, historien ecclésiastique et membre du conseil d’administration de la MI.